Top 3 des différentes aides pour votre rénovation énergétique

Top 3 des différentes aides pour votre rénovation énergétique

Nos Conseils

Publié le 11/02/21 - Mis à jour le 11/02/21

Vous envisagez de faire des travaux dans votre logement pour optimiser votre consommation d’énergie. Bonne nouvelle : des aides existent !

Le saviez-vous ? Parmi les Français souhaitant effectuer des travaux, 26% des projets concernent les travaux de rénovation énergétique, selon une étude menée en mars 2020 par l'Institut CSA. Cependant, 65% des Français connaissent mal les aides à la rénovation énergétique qui leur sont proposées. Et vous ? Voici un top trois des aides les plus appréciées des Français (il en existe cependant d’autres).

MaPrimeRenov

MaPrimeRenov est une aide du gouvernement lancée en janvier 2020 et qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique CITE. Dans le cadre du plan de relance, MaPrimeRenov est renforcée et bénéficie d’un nouveau barème. Elle est ainsi accessible à tous les propriétaires et toutes les copropriétés. Les copropriétés sont seulement éligibles à MaPrimeRenov pour les rénovations des parties communes.

À compter du 1er octobre 2020, MaPrimeRenov intègre quatre bonifications.

  1. Un bonus de sortie de passoire, c’est-à-dire dans le cas où les travaux de rénovation énergétique font sortir le logement de la catégorie de passoire thermique, soit l’étiquette F ou G.
  2. Un bonus bâtiment basse consommation, qui récompense les logements atteignant les étiquettes énergie A et B.
  3. Un forfait rénovation globale qui encourage les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs à effectuer des travaux de rénovation énergétique.
  4. Enfin, un forfait assistance à maîtrise d’ouvrage, qui permet aux ménages qui le souhaitent d’être accompagnés par des professionnels dans leurs travaux.

L’aide MaPrimeRenov permet le financement de travaux liés à l’isolation, au chauffage, à la ventilation ou encore à l’audit énergétique d’une maison ou d’un appartement. La prime est calculée en fonction des revenus du ménage et du gain écologique engendré par les travaux. Il existe ainsi quatre plafonds différents : bleu, jaune, violet et rose mais un cinquième barème a été créé pour répondre aux demandes des copropriétés.

MaPrimeRenov est cumulable avec deux autres aides proposées par le gouvernement, le certificat d’économie d’énergie CEE et le taux réduit de la TVA à 5,5%.

L’Eco-prêt à taux zéro

L’Eco-prêt à taux zéro est une aide gouvernementale qui s’adresse à tous les propriétaires, bailleurs ou occupants d’un bien immobilier et ce, sans condition de ressource. Cette aide est disponible jusqu’au 31 décembre 2021 et concerne maison ou appartement à la condition qu’ils soient déclarés comme habitation principale et que sa construction ait eu lieu avant le 1er janvier 1990. Tout comme MaPrimeRenov, l’Eco-prêt à taux zéro est ouvert aux copropriétés pour les travaux de rénovation énergétique des parties communes.

L’Eco-prêt à taux zéro peut participer au financement de sept catégories de travaux de rénovation énergétique :

  1. L’isolation performante de la toiture.
  2. L’isolation performante des murs donnant vers l’extérieur.
  3. Le remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres en simple vitrage donnant sur l’extérieur.
  4. L’isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert.
  5. L’installation ou remplacement du système de chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire.
  6. L’installation d’un système de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable.
  7. Et l’installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

L’Eco-prêt à taux zéro est soumis à différents plafonds, jusqu’à 15.000 euros pour la réalisation de travaux dans une seule des sept catégories, jusqu’à 25.000 euros pour deux de ces catégories et jusqu’à 30.000 euros pour la réalisation de trois actions parmi la liste des sept. Pour la réhabilitation du système d'assainissement non-collectif, le plafond de l’Eco-prêt à taux zéro est de 10.000 euros.

Le chèque énergie

Le chèque énergie contrairement à MaPrimeRenov et l’Eco-prêt à taux zéro ne s’adresse qu’aux ménages ayant de faibles revenus.

Le chèque énergie permet de payer des factures d’énergie comme l’électricité, le gaz ou les combustibles d’alimentation du chauffage et de l’eau chaude. Il sert également à régler la redevance logement-foyer quand il n’y a pas de facture d’énergie au nom du bénéficiaire. Dans un troisième cas, le chèque énergie est utilisé dans les dépenses liées à la rénovation énergétique d’un logement.

Le chèque a un montant plafonné compris entre 48 et 277 euros. Son montant varie en fonction du revenu fiscal de référence (RFR), des foyers qui en font la demande et est cumulable avec l’aide MaPrimeRenov.

Conseils, démarches, actualités : envie d’en savoir plus ? D’autres articles sont disponibles pour vous éclairer.

Thèmes : Faire des travaux